arrow logo 2

City Of Heroes (Season Premiere)

étoile de notation 2

You aren't at all what people say about you. - Most people fail to see the real me. Isabel & Oliver


arrow 2x01 black canary royarrow 2x01 laurel oliver

Arrow nous avait laissé la saison dernière sur une note dramatique et de destruction. Starling City en feu et en sang - la bombe ultra puissante de Malcolm ayant fait son petit effet - et la plupart de nos héros en plein désespoir. Et moi, ravi de la prise de risque de la série. De retour pour une seconde saison, la série se devait de garder le même niveau que la première saison, si ce n’est même plus. Alors au bout du compte, ce season premiere est-il réussi ou non ? Si d’un côté, on le compare cet épisode au lancement de la première saison, au pilot donc, alors non, on est clairement en dessous. Il faut dire que les enjeux ne sont pas du tout les mêmes. Oliver revient là aussi de son île dans laquelle il a passé pas mal de temps seul, mais alors que la première saison le voyait se transformer en « The Hood », la seconde saison le voit se poser les questions à propos de ses agissements et si ce qu’il fait sert vraiment à Starling City. Ok, pour l’idée, mais j’aurais encore plus aimé cette intrigue si elle était un peu plus cohérente (tu le fais peut être pour Tommy cette fois, mais il reste quelques méchants à Starling City, non ?) et surtout si on nous avait pas déjà fait à peu près la même chose en saison 1 ! La faiblesse de ce season premiere vient certainement de là. Ce manque de rythme et la lenteur m’ont un peu gâché la fête. La fin de l’épisode est attendue, et le cliffhanger parait assez plat, bien qu’il soit révélateur du changement d’Oliver. Au milieu de tout ça, Diggle et Felicity ont grandement aidé au retour d’Oliver. Un plaisir de les revoir, surtout cette dernière, même si j’ai peur que les scénaristes tombent dans le piège de la rendre un élément comique du show quitte à lasser, à l’instar de Stiles dans Teen Wolf. Son look un peu nerd semble aussi être un peu parti à la trappe au profit d’un look plus sexy, même si ce n’est pas tellement dérangeant. En parallèle, l’épisode nous montre les conséquences du tremblement de terre et ses effets sur les personnages. Laurel tout d’abord, qui a perdu son meilleur/petit ami. La voilà donc, travaillant donc dans le bureau du procureur, prête à faire payer le Hood, donc Oliver. Raah, c’est typiquement l’intrigue ultra chiante qui ne sert à rien et qui frustre un max (l’exemple le plus flagrant restera la perte de mémoire de Lana Lang dans Smallville alors qu’elle vient de découvrir que Clark est un super-héros). Voyons ce que ça peut donner sur le long terme. Et d’ailleurs, c’est pour quand la révélation ? Parce que bon, sous sa capuche en saison 1, on pouvait le reconnaitre à 2m, et elle non ?

S’il n’y en a une que je ne pensais pas revoir, c’était bien Moira. Agréable surprise donc que de la voir dans cet épisode. Elle reste touchante, on ne sait comment, et ses moments avec sa fille était pas mal non plus. Par contre gros point d’interrogation concernant son avenir. Thea, d’ailleurs, qui semble s’être métamorphosée en une jeune femme mature et non conne, chiante et ultra casseuse d’ambiance ! Tout l’inverse de ce qu’elle était en saison 1 - rappelons-nous de l’accident de voiture. La saison de la raison donc ? (Cette situation me rappelle quand même un petit peu celle d’une autre ado insupportable, mais dans une autre série, qui semblait être devenue intéressante avant de redevenir une connasse, je nomme Charlotte dans Revenge !). A part ça, son amoureux continu son rêve de super-héros et nous introduit directement au détour d’une allée un nouvel élément fort intéressant et un nouvel arc pour cette saison 2. Black Canary, si c’est bien elle, fait une arrivée discrète mais réjouissante. Les pronostics sur son identité vont bon train. Je mise sur la sœur de Laurel, sans doute pas morte, comme je le prédisais déjà au tout début de la série. Après, je penche sur Isabel, une nouvelle ennemie d’Oliver cette fois sur le plan de Queen Industrie assez intrigante. Mais dans n’importe quel des deux cas, je serai satisfait. Après je ne vois pas bien. Laurel à la limite ? Aux scénaristes maintenant de continuer les intrigues lancées, de les développer intelligemment et de faire qu’Arrow reste un très bon divertissement que l’on n’a pas honte à regarder (et à assumer surtout !)

Même si ce season premiere ne m’a pas totalement convaincu, il est prometteur quant au reste de la saison. A voir par la suite, si Arrow déjouera la malédiction de la deuxième saison ou non.

 

arrow 2x01 oliver felicity johnarrow 2x01 moira thea


 Visuel The CW