pretty little liars 4x13 halloween

Brave New World (Halloween Special)

 étoile de notation 2

 One of you has been touched by the one Alison fears the most. Mrs Grunwald


pretty little liars 4x13 miranda calebpretty little liars 4x13 ezra

Dans le genre foutage de gueule, l’épisode d’Halloween de la quatrième saison de Pretty Little Liars est roi. J’attendais Brave New World avec une grande impatience, suite à la prouesse de l’épisode précédent avec des révélations plus jouissives tu meurs. Mes espoirs étaient grands. Et puis d’habitude, la série elle sait y faire avec ses épisodes d’Halloween. Celui flash-back de la saison 2 était pas mal du tout, et nous donnait quelques réponses qui nous paraissent bien maigre aujourd’hui mais qui étaient importantes à l’époque. Celui de la troisième saison quant à lui, dans le train avec Adam Lambert en guest était un bel exercice de style réussi bien qu’un peu prévisible sur les bords. Mais les deux avaient eu le mérite de casser la routine et nous faire rentrer dans de tout nouveaux univers autre que la petite ville de Rosewood et les maisons de bourgeois à la Desperate Housewives. Alors que Brave New World pas du tout. Mais il était évident que j’allais redescendre de mon petit nuage aussi vite que j’y étais monté. On revoit  surgir dans cet épisode les gaffes des scénaristes, l’ennui qu’ils suscitent, la fainéantise de la troisième saison et du début de la quatrième. Et surtout le manque de révélation. Tout l’épisode n’aura été que du remplissage permanent, essayant de jouer sur l’action et le suspense mais n’y arrivant pas du tout. Les filles courant d’on ne sait quoi d’ailleurs dans un cimetière, se perdant, se retrouvant, se perdant encore dans la plus grosse stupidité. Les jump-scare étaient présent, mais mal utilisés et absolument pas effrayant. Alors que d’habitude, le registre de l’horreur est assez bien géré sans que ça en soit terrifiant ni même effrayant. A mon avis, les scénaristes ont voulu trop en faire, et ça n’a pas marché. Du moins pas sur moi. Peut-être que les téléspectatrices d’ABC Family ont fait dans leur culotte – elles pleurent bien en voyant des personnages s’embrasser dans n’importe quelles séries, du moment qu’une petite musique larmoyante est diffusée en même temps-, mais il y a tout de même une limite. On peut aussi souligner la stupidité de Spencer, Aria, Emily et Hanna. Je veux bien que Ravenswood soit une ville surnaturelle, mais entre serrer la main à une statue ou à une personne vivante, il y a un grand écart, non ? Seuls points positifs au milieu de toute cette randonnée, la scène dans la cabine téléphonique était efficace et prenant mais mal inséré tandis que Mrs Grunwald a joué avec les filles (le jeu à outrance de l'actrice l'incarnant marche à merveille) . Le mystère de la lumière ne sera sans doute jamais révélé aux filles, mais certainement dans la série dérivée. Mais bon, ce n’est pas ça qui me tracasse le plus à vrai dire.

Au milieu de tout cela, les scénaristes ont jugés nécessaires de nous coller des passages introduisant la série dérivée de Caleb, Ravenswood (titre très recherché, il faut l’avouer), et alors que l’épisode backdoor pilot est diffusé juste après ! Nous voilà donc pendant presque tout l’épisode en train de suivre l’arrivée du mécheux dans la ville de son passé, ou plutôt dans le bus allant vers Ravenswood. Car sérieusement, ces scènes dans le bus reliant les deux villes n’ont servi à rien … sauf casser le rythme ! On est dans Pretty Little Liars encore, non ? Voir une fille vouloir voler des chips, ce sera peut être valable pour Ravenswood, mais pour Pretty Little Liars moi je dis non. Je veux bien qu’il y ait encore quelques intrigues légères et sans gravité comme ce que la série nous concoctait dans les premières saisons (Kate par exemple, le stéréotype de la peste mais attachante malgré tout), mais arriver à cela franchement. Cette Miranda d’ailleurs, toute fraiche et jolie que l’actrice est, ne possède malheureusement pas beaucoup de charisme. L’alchimie entre elle et Tyler Blackburn, puisqu’il est clair qu’ils finiront par être ensemble, malgré qu’Hanna soit au milieu, n’est pas extraordinaire mais timide. Et puis, il serait temps de bousculer un peu tous ces couples. Hormis Aria et Jake cette saison, les autre couples sont ensembles depuis plusieurs saison déjà. Le changement, ça peut faire du bien aussi. La fin de l’épisode, qui se termine sur la découverte des tombes des sosies de Caleb et Miranda, était-elle bien pauvre. Un cliffhanger particulièrement raté. En parallèle de tout ça, Brave New World ne nous aura fait qu’une seule vraie révélation. La personne sous le red coat. Aucune surprise là-dessus, c’était bien Alison. Quelle déception d’ailleurs. Pourquoi nous coller ça alors qu’on le sait depuis le final de la saison 3 ? Intérêt : 0. Remplissage : 100. La scène en elle-même est sympathique et elle sauve l’épisode en quelque sorte, mais frustre beaucoup. Les réponses se font toujours et encore attendre. A force de trop tirer sur la corde, elle risque de casser. Les scénaristes nous lancent cependant une petite piste, en nous confirmant que l’apparition d’Alison à Hanna en saison 1 n’était en aucun cas en rêve. On peut se douter que les autres visites étaient elles aussi réelles. Quant à Ezra, les scénaristes se servent clairement de lui en jouant avec les téléspectateurs sur ses réelles intentions suite à la dernière révélation. Mais j’ai l’impression qu’ils attirent trop l’attention sur lui, et ça en devient suspect. Et si les midinettes qui n’avaient pas voulu admettre que leur prince charmant était un méchaaant et qu’il voulait juste savoir la vérité en suivant les liars avaient finalement raison ? Je n’espère pas. Vraiment pas.

40 minutes de remplissage. 2 minutes et quelques réellement utiles. Voilà à quoi pourrait se résumer Brave New World. Ou plutôt un épisode de Pretty Little Liars qui ne fait clairement pas le poids face à son prédécesseur et que l’on oubliera bien vite.

 

pretty little liars 4x13 alisonpretty little liars 4x13 aria spencer emily hanna


 Visuel ABC Family